Le président Nkurunziza déclare être de retour au Burundi

La présidence burundaise a affirmé jeudi soir sur Twitter que le chef de l’État Pierre Nkurunziza, qui était en Tanzanie depuis le lancement mercredi d’une tentative de coup d’État dans son pays, était de retour au Burundi. L’annonce a été faite sur les réseaux sociaux. La présidence burundaise a affirmé jeudi 14 mai dans la soirée que le chef de l’État Pierre Nkurunziza, qui était en Tanzanie depuis le lancement mercredi d’une tentative de coup d’État dans son pays, était de retour au Burundi. “Je suis au #Burundi. Je félicite l’armée et la police pour leur patriotisme. Je félicite surtout les burundais pour leur patience”, a écrit le président burundais sur son compte twitter, dans la soirée. Impossible, en revanche, de savoir où il se trouve exactement “pour des raisons de sécurité”, a affirmé son conseiller en communication Willy Nyamitwe. >> À lire sur France 24 : “Burundi : les dessous de la crise” Le général Prime Niyongabo, chef d’état-major de l’armée, avait annoncé plus tôt dans la journée que les forces loyalistes avaient repris le contrôle de la situation dans le pays. “Le coup d’État a échoué, les forces loyalistes contrôlent tous les points stratégiques”, avait-il déclaré à la radio nationale.

ws

Des informations contradictoires circulaient cependant encore sur l’endroit où se trouvait jeudi soir le chef de l’État burundais, des sources tanzaniennes le donnant encore à Dar es-Salaam. Nkurunziza était venu assister en Tanzanie à un sommet régional consacré à la crise politique dans son pays : depuis le 26 avril, des manifestations secouent la capitale Bujumbura. Les protestataires s’opposent à la candidature du chef de l’État à un troisième mandat, qu’ils jugent anticonstitutionnel.

L’issue de la tentative de coup d’État restait incertaine jeudi à Bujumbura, où les forces loyales au président et les putschistes, menés par le général rebelle Godefroid Niyombaré, se sont affrontés à l’arme lourde pour le contrôle de la radio et télévision nationale burundaise – restée au bout du compte sous le contrôle des pro-Nkurunziza. Les envoyés spéciaux de France 24 à Bujumbura ont pu constater la mort de trois militaires. Mais difficile de savoir le nombre précis de victimes, aucun bilan officiel n’ayant pour l’heure été communiqué. Les habitants de leur côté se terrent chez eux. “Les rues sont très calmes [ce jeudi soir], a affirmé Thaïs Brouck, envoyé spécial à Bujumbura. Rares sont les habitants à oser sortir. L’atmosphère est pesante, il y a des checkpoints à tous les coins de rues”, a-t-il ajouté. Pour revivre les événements de la journée, consultez le liveblog ci-dessous :

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s